Viaticus

Quel été pour les Français ? Bernard Sabbah sur BFM TV le 03/07/2021

Invité dans les grands médias en tant que « consultant spécialiste tourisme » et président de Viaticus, Bernard Sabbah s’exprime sur les différents plateaux télé sur les tendances et les métiers du secteur touristique.

Les destinations tendances des Français cet été

A l’approche de la saison estivale, les Français commencent déjà à réserver leurs vacances. Si des destinations comme les îles espagnoles ou la Grèce ont toujours le vent en poupe, les Français privilégient les destinations locales comme La Corse et la région PACA. Les vacances en campings ou en plein air ont aussi leurs mots à dire surtout après l’explosion des demandes en été 2020, les différents loueurs de mobil-home comptent bien surfer sur la vague de l’été dernier. Mais le paysage Français ne s’arrête pas là, comme le propose Travelski avec ses séjours dans les meilleures stations où profiter des activités à la montagne cet été.

 Les croisières ont repris depuis le 1er mai et les lieux culturels ont rouvert depuis le 19 mai dernier, ce qui incite les vacanciers à favoriser le tourisme local. Mais ce sont surement les destinations situées en montagne qui tireront leurs épingles du jeu. Selon Bernard Sabbah les Français sont à la recherche d’une « destination naturelle avec une forte identité culturelle » avec la volonté de se reconnecter à la nature et de laisser derrière soi le COVID-19.

Prix d’un séjour et contraintes des voyages hors Hexagone

Avec l’entrée du pass sanitaire le 26 juin dernier, les Français auront la possibilité de voyager en toute sécurité dans les pays de l’Union Européenne mais attention les tests PCR demeurent payant comme c’est le cas de l’Espagne où le test vous coûtera entre 90e et 150e ou du Portugal qui oscille entre 60e et 100e.

Les voyages hors-UE sont possibles sous certaines conditions, des pays tel qu’Israël ou encore les États-Unis ne sont pas accessibles pour le moment dû au nouveau variant. Un test PCR de moins de 72h vous sera certainement demandé avec probablement une septaine /quinzaine confiné à votre charge. Rapprochez-vous de votre agence de voyage pour avoir les informations concernant votre pays de destination, une liste de pays ayant des variants du virus préoccupant est mise à jour et disponible sur le site du ministère des affaires étrangères.

D’après Bernard Sabbah, spécialiste tourisme et président de Viaticus école supérieur de Tourisme, les séjours varieront entre 700e et 900e pour une semaine en France cet été. Si les campings et les destinations montagnes sont presque tous complets pour le mois de juillet, quelques dates restent disponibles pour le mois d’août. Les Français ont l’habitude de dépenser un peu plus sur la même période mais après une année de crise difficile à gérer, le pouvoir d’achat se fait ressentir lors des réservations des vacances estivales.

Des spécialistes Voyage comme Selectour ou Havas Voyages vous font profiter de séjours all-inclusive pour avoir un rabais sur plusieurs services et une garantie financière que vous n’aurez pas si vous choisissez d’organiser votre séjour seul. Notez que les agences de tourisme ont un devoir d’informations et sont responsables de leurs prestations et des conditions liées à votre voyage. Pierre et Vacances vous offre également la possibilité de bloquer un séjour pour 1e sur certaines résidences et en cas de confinement régional de votre lieu d’habitation ou de votre lieu de vacances lié au Covid, ils vous remboursent votre séjour (services inclus) peu importe le tarif que vous choisissez.

Le secteur du tourisme en pleine mutation

Le secteur touristique est un plein changement. De nouveaux métiers ont fait leurs apparitions et le mode de consommation des voyageurs semble bouleversé. La consommation touristique atteint les 10% du PIB en France et emploient pas moins d’1,3 millions de personnes. Selon Bernard Sabbah le changement de comportement des consommateurs doit être suivis par les écoles afin de subvenir aux besoins du marché. Les reconversions professionnelles vers ce secteur doivent être appuyées par l’État, notamment par Pôle Emploi et d’autres organismes afin d’apporter les profils nécessaires au secteur du voyage. Au-delà des compétences demandées par les grands acteurs du tourisme, l’innovation et le digital viennent compléter l’arsenal indispensable pour être employable en sortie d’école.

Laisser un commentaire